Le PNR à la Foire aux fromages
15 avril 2017
Loi sur la biodiversité
28 juillet 2017

Comité Syndical du 20 avril 2017

Élus locaux et habitants s’engagent pour le projet de Parc naturel régional Brie et deux Morin

Le 20 avril 2017, les élus du Syndicat d’études pour la création du Parc naturel régional (PNR) Brie et Deux Morin ont voté à l’unanimité la délibération fixant les grandes orientations du Parc en projet.

Elle a fait l’objet d’une véritable mobilisation collective, portée par les élus locaux et relayée par le Conseil Local de Développement, instance citoyenne et participative mise en place en février 2017 et rassemblant aujourd’hui près de 200 membres.

Étape indispensable, cette délibération réaffirme la volonté du territoire de poursuivre le classement en PNR sur un périmètre de 83 communes de la Brie Laitière, intégrant à part entière les 9 communes de la basse vallée du Grand Morin, confortant ainsi le positionnement de la Région Ile-de-France.

Ce territoire compte 120 000 habitants et rassemble des communes membres des communautés de communes des Deux Morin, du Pays de Coulommiers, du Pays Créçois et du Pays Fertois, ainsi que la commune de Mortcerf.

Le classement en PNR est l’outil nécessaire pour valoriser notre patrimoine naturel, culturel, architectural et renforcer l’attractivité du territoire, avec une ambition forte : incarner une campagne remarquable en Ile-de-France, en devenant le 5ème PNR francilien et le seul à l’Est de la Région.

Cette volonté se décline sur 5 orientations majeures :


  1. Préserver des espaces agricoles et naturels face à la densification métropolitaine
  2. Protéger un patrimoine monumental historique, un patrimoine industriel et un patrimoine bâti agricole remarquable
  3. Agir en matière de biodiversité, mieux prendre en compte les enjeux écologiques et la gestion des risques naturels
  4. Valoriser notre identité briarde et incarner un art de vivre la campagne, en faisant par exemple la promotion des produits et services du territoire
  5. Favoriser le développement économique durable, à travers de nouvelles filières locales : agriculture durable, éco activités, tourisme et loisirs.

La délibération votée le 20 avril dernier sera envoyée au Conseil Régional et au Préfet de Région, qui consultera le Ministère de l’Environnement, la Fédération Nationale des PNR et le Conseil National de Protection de la Nature. Une fois l’avis favorable obtenu, un intense travail de concertation et de rédaction de la charte du futur Parc s’engagera pour aboutir à un classement en PNR, espéré pour fin 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *